L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 10:21


Nous connaissions tous de Hans Trapp la légende de ce méchant personnage qui terrorisait les enfants en Alsace, compagnon de Saint Nicolas et du Kristkindel.
Muni d'un grand sac dans lequel les enfants désobéissants ou peu enclins à faire leur prière étaient menacés de se voir précipités, il trainait le bruit de ses pas et le raclement de sa chaîne dans les rues la nuit…

Heureusement il est des livres qui viennent rendre la vérité au jour.
Nul n'a idée du zèle et de la douceur qu'il promena et promène encore, bien avant les
terreurs d’enfants semées dans les villages, bien avant les froidures de la plaine d’Alsace et les cryptes des cathédrales.

Pat Thiébaut nous fait découvrir ce parcours hors du commun, du temps et de l’espace dans un livre aux couleurs somptueuses et au style une nouvelle fois différent des autres ouvrages que je vous avais déjà présentés.

DSCN9737.jpg

Tout commence avec la tourmente bleutée de cette saison où les esprits chavirent, se terrent, attendent. La bise recouvre de ses voiles la vie et la non vie machinales. Mais dans la cathédrale de Strasbourg, une ombre bouge et s'évade de ce lieu où elle dort le restant de l'année.

J’ai infiniment aimé ce rouge flamboyant si bien choisi pour la merveille gothique de nos édifices religieux, le travail de rides sur les chapiteaux et sculptures, la quantité foisonnantes de détails qui porte le regard à entrevoir une silhouette tremblante lovée entre les pierres et cette forme qui s’enfuit, habillée du vert de toute décomposition corporelle, dont la main retournée, presque flasque s'arrache au feu ténu de la pierre.
Apparition de cauchemar qu' adoucit  la transparence des teintes.

DSCN9739.jpg

Cette page de neige et de ronces porteuse de fruits que l’on ne peut manger m’a ramenée vers l’enfance et mes contes de fées, les châteaux ceints d’épais murs de ronces, d’entrelacs de malédictions, du froid éternel.
Ici le personnage s’en court à contre-vent, laissant derrière lui les arbres  dénudés, les cieux gonflés de neige qui hésitent au soleil, le bois mort et les roses d’Occident dont l’une semble tendue vers le chemin qu’il doit prendre…


DSCN9741.jpg

Où s'en va-t-il ce personnage? Quitte-t-il nos traditions et nos légendes qui, oubliant la beauté du bleu de la nuit et ses merveilleuses apparitions, ont lentement et inéluctablement glissé vers les rituels marchands dont les façades si belles des maisons et de bourgs peinent désormais à cacher l’emprise ? Dont les cours d’eaux et les petits ponts qui les surplombent ont oublié jusqu’à la source ?

DSCN9742-copie-1.jpg



Ou rejoint-il  ces horizons lointains qui présidèrent à sa naissance ainsi que le café dont il est si friand ?
Cette page des cieux d’Orient est somptueuse dans sa déclinaison de rouge et de garance, tout juste ornée d’un croissant de lune et d’un feu qui attend. Et comme je comprends alors que les phrases en arabesques donnaient dès la première page tonalité de la musique d'autres soleils, d'autres étoiles, d'autres espérances...

DSCN9736.jpg

Non je ne vous dirai pas qui fut véritablement Hans Trapp, juste vous conseiller de lire ce délicieux conte où la poésie se mêle d'humour mais aussi d'un combat sincère pour que s'unissent les divers lieux de ce monde encore habités de légendes, une histoire très originale qui nous parle  de notre réalité d’aujourd’hui et dont les pages courent, lentement, toute entières et chacune dans sa nuance propre vers une explosion d’or et de lumière…





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Coup de coeur pour des livres
commenter cet article

commentaires

Valentine :0056: 17/01/2008 17:41

Non, j'ai demandé sur le forum, il y a une manip pour "rendre son blog élastique", mais certains designs le font automatiquement : c'est peut-être le cas du tien. Je me demandais si ce n'était pas Bruno qui t'avait arrangé ça...

Russalka 18/01/2008 08:51

En fait j'ai conservé le design de Voyages en poésie, le plus simple celui qui s'appelle overblog, sans rien toucher, ni à l'écartement des colonnes ni aux couleurs de fond. C'est vrai qu'il est ainsi très sobre, mais du moins ne me pose t il pas de soucis. j'avais essayé d'autres design, la colonne centrale était très étroite et j'ai eu peur de toucher à quoi que ce soit sachant les dégats que cela provoquait (pour l'avoir lu sur le forum)je sais aussi que les design nacrés sont sujets à moult soucis...

Mony 17/01/2008 16:21

Dans ma région, ce personnage se nomme Hans Crouf ou le père fouettard. Muni de vessies de porc gonflées et vêtu d'un beau costume il est le fidèle compagnon noir de Saint Nicolas. A ces côtés, il punit les enfants désobéissants de quelques coups de vessies. J'ai bien envie de découvir ce conte.Mony

Russalka 18/01/2008 08:49

Et comme cela me touche que ce petit conte ait éveillé tes souvenirs, c'est cela la beauté des liens que peut créer internet, tout est dans cette résurgence et ce partage de souvenirs ou de valeurs communes, merci ma douce Mony de ton cadeau.

Valentine :0056: 17/01/2008 13:12

Bonjour Viviane ! Je suis en stage, et me connecte d'un ordinateur inconnu, paramétré en 800x600 px. Mon blog m'apparaît partiellement, ce qui ne me surprend pas puisqu'il est prévu pour un autre affichage, mais par contre les blogs des copains qui sont en bande étroite sur l'écran de mon domicile paraissent eux aussi fractionnés. Par contre, le tien, est toujours impeccable !!! Il loge parfaitement sur cet écran comme sur celui de mon domicile ! Peux-tu me donner ta méthode ???

Russalka 17/01/2008 14:20

Ben alors là... mo pas sabé comme on disait en Guyane... Entrevoixnues est un blog directement créé en V2 après la destruction de Voyages en Poésie, c'est peut-être ça, tout simplement? 

daniel 16/01/2008 23:48

c’est délicieux, moi qui ne connaissait pas l’auteur, tu nous prends la main et l’illustration nous suggère, qu’il est bon de retrouver nos voyages d’autrefois, qu’ils soient de tous points cardinaux, les légendes et contes nous nourrissent, et maintiennent la flammemerci pour le voyage et la porte entrouverte

Russalka 17/01/2008 10:09

Oh oui, il est bon de redevenir enfant je suis grande lectrice de littérature pour les jeunes, souvent des livres bien plus beaux et riches que les bouquins écrits au km pour des adultes en mal de miroir de leur propre existence. Dans un livre, j'aime le rêve, la surprise, la couleur, le bouleversement. Là, on est comblés... Merci Daniel!

Le bateleur 16/01/2008 18:34

C'est formidable ce joli cadeau que tu fais à tous ceux qui aiment le beau et ses lumièresloin de tous ceux qui à la fois commentent platementet cachent le vide du propos en volant la surpriseici tu nous la laisse intacteLe sens de la couleur chez Pat est tout à fait réjouissantun morceau de bonheurmis en page

Russalka 17/01/2008 10:07

j'ai adoré ce livre, d'abord parce qu'il m'a fait redécouvrir un personnage très lointainensuite parce que la manière dont il est écrit, l'originalité de l'histoireles coloris surtout sont à rêver deboutMerci Luc du partage...

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook