L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 23:11





Dès l'aube
nous sentions le poids sans ombre
d'un jour à crainte du soir


Peut-être cet orage était-il pur à quelqu'un?

Le ciel
métal en preuve sur les tuiles  
essayait la lumière

Fournaise du gris







Partager cet article
Repost0

commentaires

U

Vivian par notre mode de vie nous avons tous participé au pillage et à la dévastation de la planète
Répondre
R


Certains plus que d'autres je crois, pour ma part je ne rentre ni nos enfants dans ce schéma culpabilisant: nous ne
voyageons jamais ou alors en train ou à pied, nous ne partons jamais à l'tranger en avion, prenons une semaine de vacances par an, consommons local plutôt que éloigné, dans notre maison en hiver
chauffage éteint, il fait entre 13 et 15°, voire moins dans la chambre, nous évitons de garder ampoules allumées de gaspiller de l'eau etc, alors, je laisse cette notion de pillage à ceux qui
aujourd'hui consomment et consomment ce qui n'est pas notre cas ni celui de nos enfants. Merci Ulysse ;o))



U

Oui Viviane moi aussi je me fais du souci pour nos jeunes vu le monde qu'on leur a bâti 
Répondre
R


Est ce nous qui le leur avons bâti, ne faisant le plus souvent que vivre honnêtement,  ou des nébuleuses sans
tête ni queue, qui ne savent même plus qu'elles existent, comme celles ci: les organisations planétaires du gouvernement mondial.

Mille merci Ulysse de ce partage!



M

Bonjour Viviane,


Chaque Aube comme chaque couchant es t toujours différent du précédent.


J'aime les images que te souffle ta Muse. Superbe!


Bon dmanche ( ici sous un vent infernal et glacial)


Martine
Répondre
R


Merci Martine, il a fait froid aussi chez nous et je crains de devoir aujorud'hui aller arracher les derniers
impatiens. Les saisons, c'est merveilleux, c'est la vie! 



U

J'aime cette idée d'une fournaise du gris....le malheur nous consume tout autant que la passion
Répondre
R


oui, tu as bien raison, ce qui me consume en ce moment c'est la grisaille de la crise et l'inquiétude pour nos
jeunes... Merci Ulysse et à ce soir le plaisir d'aller te lire ( je viens d'aller en fait sur Piquesel, pour un peu de soleil!)



N
J'aime beaucoup la façon dont tu décris l'orage en début de texte... c'est très fin et ça te va à ravir.Nanou
Répondre
R

Merci nanou, toujours heureuse de te lire, mille bisous...


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook