L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 05:30



Recevant cet ordre je n’ai su dans quel sens il me fallait l’entendre, point virgule ou ; ?
La juxtaposition, vue de l’intérieur, de ces deux signes de ponctuation que les règles de grammaire élémentaire interdisent de rapprocher me parut de bon augure dans son incongruité.
Forcément c’était le Pays ;

Je m’engageais donc sur ce paysage désespérément monotone, aussi désert que les fils électriques l’hiver peuvent être tendus sur du blanc entre deux riens.

Je respectais ces riens
funambule débutante alignais consciencieuse les pleins et les déliés
mais
bientôt la fatigue me fit tordre la marche creuser des nids de poules déjeuner d’un pâté
puis d’un autre jusqu’à la rage
déborder sur la marge me perdre entre les lignes.

C’est alors que je rencontrai deux points.
Comme ça :
Ouverts comme des mains sur des exemples qu’il me fallait trouver :
exemple :
Des exemples:
au choix
Etc.
A court d’idée je demandais une suspension de séance en trois points précis mais ils se montrèrent si peu finauds que je sautais par dessus eux et les plantais là, drapés dans leurs exclamations indignées.

Une armée de guillemets vint alors à ma rencontre encadrant une citation à comparution immédiate au bout de la ligne d’horizon.
La plume s’émoussait le trait de plus en plus épais devenait patibulaire, me valant les remarques narquoises des experts en graphes locaux
plus aucun élan dans les hampes
mes voyelles occluses
wes M eu guirlaudes se reproduisaieut paresseux rhizowes illisibles
eu prisou petit bouhowwe allez-z-eu prisou!


La question la question hurla une foule de points d’interrogation
Qu’on la passe à la question.

Quoi? ces choses là existent encore ?
Je me laissais faire ce n’étaient que des points
ils voulaient des détails? Je les leur offrirais.
Ils m’interrogèrent aimablement, quelles étaient mes motivations profondes, mon CV, pourquoi avais-je emprunté ce chemin et sur l’ordre de qui, que cherchais-je et quoi plus...

Je cherche le Pays  point virgule.
Il fallut s’entendre sur le sens du mot pays, qui peut aussi bien désigner une contrée que celui qui l’habite, et c’est cette dernière définition qui retint leur attention.

C’est alors que je vis s’avancer vers moi un signe comme une arme
une sorte de navaja en clin d’œil.
Il avait senti que je n’aime pas le définitif
que l’horizon est ma seule destination
que je ne termine jamais rien de ce que je commence que je suis l'imparfaite singulière
bref

il prit son élan

En quelques taches d’encre sous les yeux dans les doigts et quelques bleus à l’âme
je sus que j’avais rencontré
le Pays
poing vire gueule

Il m’a appris la modestie devant la page blanche
les phrases qu'on ne sait pas finir
les terres non enjam
bées
qui n'attendent que cela
les contradictions assumées
l'idée qu'on laisse pendre au-dessus de la table
les pieds ballants
humble
superflue




Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Fictions courtes
commenter cet article

commentaires

Corinne 19/08/2009 00:07

Ah ! Ponctuation !Fais-nous un signe !Sépare, coupe, isole...Offre mélodie et richesseà ce texte que voilà !Ignorés point-virgule, virgule, point...Une phrase, deux phrases, un chapitre...Tout devient follement épuisant,tout simplement illisible !Jolie pause...sur le signe de la ponctuation !Merci...

Russalka 19/08/2009 14:12


C'est tout mignon ce rebond en mots et musique
sur ce petit texte écrit... il y a longtemps
c'est tout le mérite des ateliers d'écriture
trouver des chemins pour la plume
et je me dis que ton commentaire procède de la même démarche:


Se nourrir du petit texte
pour m'offrir le tien
et qu'en retour je t'en offre un autre

Les plumes ont besoin de ce bon voisinage (sourire)
Sinon, il est vrai que la respiration est indispensable aux textes comme aux êtres vivants
et nous le savons bien, n'est-ce-pas? En ces jours où nous suffoquons de chaleur et hésitons au moindre geste:


Le petits pas d’hésitation tournent en rond tournent en rond
ils marmonnent en bruit de fond
hésitons sans hésiter
il en restera quelque chose
dans le charivari des possibles
il faudra bien qu’on ose
adopter
celui dont les voyelles sonneront
paisibles


Les petits pas de décision
ils vont tout droit ils vont tout droit
sans se poser plus de question
ils sauront assumer ma foi
l'irrémédiable
de nos choix

Les petits pas de contrition
ils pensent long ils pensent long
et toujours à rebours du temps
tout leur est falaise ou surplomb
où méditer
au décalage
combien il eut été
plus sage
de s’accorder la réflexion
d’usage


Les petits pas de componction
ils rongent rond ils rongent rond
ils vous encombrent le plafond
broyant du noir et du saumâtre
ils vous éteignent tous les âtres
en ruminant le mot coupable
ils ne savent pas
Misérables
que l’erreur est un apanage
de notre belle humanité
ils n’y voient que désavantage
on ne va pas les critiquer
en plus…

Les petits pas de l'éclosion
se rient de nos hésitations
des sentiments
en bleu et blanc
ils vont leur danse
insolemmence
en se chantant cette chanson



Danse d'Anitra de Grieg


Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook