L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 02:59

 



dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1543578952/heuredepersonne.mp3&

                  


                                C'était l’heure
                        de personne
    la bise était de biais
                les ombres à godets se terraient sous les angles

               
       l' araignée ravaudai
t
                        les gouttes d’évidence par le temps  trouée

               C'était l’heure
                        de personne
        la nuit était de biais et débauchait les br
anches
                                    au cabaret des feuilles
                                                        on y penche on y penche






Partager cet article
Repost0

commentaires

M


C'était ton heure!



Répondre
V
Comme c'est étonnant ces liens sur de simples lettres... ;)
Répondre
R

C'est pour faire plus discret (sourire)


V
Quel texte dense, profond, hermétique même...! (Mais quand je dis "hermétique", ce n'est pas péjoratif ; la "grande" poésie devient forcément hermétique parce qu'elle donne la priorité à la forme et aux sonorités sur le discours, et qu'elle privilégie le sens à la syntaxe). J'adore les "gouttes d'évidence" ; mais je n'ai pas encore suivi les liens, il faudra que j'y revienne ; et aussi aux articles que je n'ai pas lus ces derniers temps.
Répondre
R

Merci Valentine
c'est là aussi un vieux poème que j'ai beaucoup amendé, beaucoup retravaillé
période d'accouchement en ce moment (sourire)
merci de tes nombreuses visites.


A
Chère Viviane,J'aurais voulu t'envoyer un com hier, à vif, à chaud...J'ai toujours cassé les "chaînes", c'est une perte de temps et un jeu pour enfant selon moi.J'en reçois par MP, des propositions de tous genres que je renvoie à l'envoyeuse (tu as raison, ce sont toujours des femmes)Une anecdote ?Cet été, j'ai eu la surprise de recevoir un courrier d'une copine qui ne m'écrit plus depuis des mois... Elle me proposait de participer à une chaîne : envoi de livres de poche à 2 adresses... Pas bien coûteux, c'est vrai. Mais quelques temps auparavant, j'avais voulu lui offrir un de mes recueils, cette copine n'est pas riche. Elle a refusé : elle n'aimait pas lire disait-elle... Puis elle prolonge une chaîne qui devait lui rapporter 36 livres de poche... Je n'ai pas compris. je lui ai renvoyé son courrier...Est-ce moi qui suis bizarre ?
Répondre
R

Pardonne moi d'avoir tardé à te répondre, je rentre du'ne réunion un peu compliquéed (sourire)

Les chaînes me semblent d'une telle idiotie que j'en ai mal pour celles et ceux qui se laissent berner par ça avec la meilleure bonne foi du monde
je rentre de batailler pour ré-organiser des équipes d'écoutants bénévoles et me rends compte que la vraie vie, c'est... la vraie vie.

Ton anecdote est très parlante. le but des chaînes est de capitaliser sur soi, pas de donner et ouvrir, mais d'enfermer. Non tu n'es pas bizarre, j'en aurais fait autant et très vexée en plus, mais
je dois être  excessive dans mes réactions, j'en ai conscience... La vraie vie et ses vraies souffrances sont là
et cela seul a du poids, le reste... oublions le, je n'en veux aps à celles qui m'ont taggée, elles l'ont fait avec gentillesse, cela j'en suis certaine, j'en veux à ce foutu système qui embrigade
et conduit à faire tout et n'importe quoi... Bisous


M
comment tu ne veux pas de bisous !!!????:-)lolbien à toitu as une constance qui est formidableamitiés  marco (tout à lheure, je regardais tranquillos une magnifique épeire manger un petit moucheron,ces chélicères s'affairaient un max...effectivement elle ravaudait ! (je ne connaissais pas ce mot voilà 10 minutes !!) ) 
Répondre
R

Non, Marc
ma constance est déchirée, en miettes, au sol.

Contente que ce mot ravauder t'ait parlé.
je suis désolée




Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook