L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 00:33




Perdre est un mot tout nu
un mot déshabillé
sans logis
et sans but

Touche-le ce mot fruste
sens-tu cette douceur aussi pleine qu’un buste
et le grain attiédi roucoulant dans ta paume ?
Va plus loin que ses crocs, ses épines, ses chaumes
vois-tu cette aube blonde glisser sur ses tempes
comme l'or d'un pinceau abreuvant la détrempe?

Caresse-le ce perdre
il est comme un oiseau qui déchire ses ailes
pour être libre enfin
laisse toi enivrer de son lent mouvement
en route vers la source
et la source n’est rien
pas plus que ton élan
ce qui compte
est chemin



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Botanique de l'étymologie
commenter cet article

commentaires

mireille 23/06/2007 20:57

comme le dit si bien Clem: "les mots l'ont conduite vers un monde nouveau...elle n'était plus la perdante. Elle ne le sera plus jamais".

Russalka 24/06/2007 15:06

merci Mireillequand on a tout perdu depuis le départil ne reste plus rien à perdreet il faut l'accepter

aimelasorc 23/06/2007 11:07

tu ne m'as pas perdue, c'est moi qui ne retrouvais plus le chemin de ton blog, maintenant ça y'est et je t'ai mise dans les favoris afin que je ne me perde plus

Russalka 23/06/2007 14:47

Merci Aimela c'est gentil et me touche infiniment...

clem 23/06/2007 10:45

elle marchait sur un désert, le coeur en peine,
elle était la perdante, l'exclue, elle ne comprenait pas pourquoi. Elle marchait, marchait et ses pieds criaient de douleur. Elle était la perdante. Elle ne voyait plus la lumière, ne voyait plus les oiseaux. Elle avait perdu la partie depuis si longtemps. Elle marchait sur un désert, sans espoir. Elle avait perdu l'espoir. Puis, un jour. Longtemps après. Elle s'est retournée. Elle a écrit et les mots, les mots l'ont conduite vers un monde nouveau. Elle a revu la lumière, elle a entendu le chant des oiseaux, elle n'était plus la perdante. Elle ne le sera plus jamais.
clem

Russalka 23/06/2007 14:46

Merci d'avoir si bien entendu Clem...

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook