L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 07:34

undefined
 


Laissez couler les eaux sauvages
je veux entendre encore les cris de beauté des bêtes !
hurla l’enfant

derrière les barbelés où se trouvait piégé
en compagnie des Nuits  attendant leur prochain procès.

Mais nul ne l'entendait.



Le temps passa.
Furtive une graine

et une autre et un oeuf une source
ou peut-être
était-ce lui
qui
à force de rêver

donnait corps à ses rêves ?

- Défends-toi ... lui murmurèrent les roseaux
- Défends-toi ... lui chanta l’eau se réveillant
- Défends-toi ... pépièrent les oiseaux neufs
jusqu’à la faute s’il le faut...

- Je ne sais pas ... pleura l’enfant
Je me souviens du temps
où j’étais un bateau
et la mer se glissait entre mes bras ouverts
sans malheur et sans carte

- Prends-nous entre tes lèvres ! lui murmurèrent les roseaux
- Bois-moi dans l’incendie ! lui chanta l’eau
- Ecris avec nos ailes ! pépièrent les oiseaux neufs
jusqu’à la faute s’il le faut...

Alors l’enfant
broda  aux flûtes de souvenir
écrivit sur la nuit ses fables d’oiseaux neufs
et but jusqu’à la Faute l’eau qui s’offrait à lui


De la Vie que désertaient les vagues
jamais ne s'était élevée une voix
un poing
hauts
gainés de rage aidant l’envol à se percher
dans la clarté sans royaume


Peut-être attendaient- ils qu'on leur rende un guetteur
ignorant à jamais des mannes d'or et d'ambre
la tête en éventail
le cœur offert aux flèches
et puis
dans sa poitrine
un cri plus succulent que l’immonde torpeur
et pour tout vêtement la confiance en sa peur ?

Pendant qu'ils réparaient ce qu'ils avaient blessé
l'enfant pensait.

- Je rêve, je rêve d’être une pierre
bleue lançant au soleil l’oiseau qui m’ habitait
vers des moissons d'épices et des peuples d'été

Je rêve, je rêve d'être la main dressée
sur un adieu sans mort
un matin pour de vrai

undefinedE
Ecouter





Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme
commenter cet article

commentaires

Miche 25/08/2010 13:17



Ah, c'est très beau, ce rêve de l'enfant de l'ombre


Le prendre par la main...



Russalka 25/08/2010 20:05



Un vieux conte. J'espère dès début octobre retrouver un rythme de vie familiale qui me permettra à nouveau d'écrire car là, je suis
débordée de partout (sourire)
Merci Miche d'avoir pris cet enfant par la main...



Louis-Paul 09/04/2008 08:12

Par un lien déposé par vos soins sur le Blog de Dominique Autié, je découvre le vôtre et de superbes textes. Je reviendrais vous lire. Bonne journée à vous.

Russalka 09/04/2008 09:30


Merci Louis-Paul, j'aime beaucoup le blog de Dominique Autié, c'est un blog sincère même si je n'y laisse  jamais de commentaires, contente qu'il vous ait
mené ici!


marc 18/03/2008 15:34

merci encore pour tes habiles mots
et ta manière de les faire jouer ensemble
bien à toi M.

Russalka 21/03/2008 09:14



mmerci >marco, à bientôt, jespère, quand j'irai unpeu mieux;



mireille 11/03/2008 17:16

Que dire après un si beau texte! Je n'ai pas de mots Viviane, juste celui de gratitude...Que c'est beau!

Russalka 12/03/2008 08:57

Ce sont des mots tout chauds alorsje prends (sourire)ils vont nourrir la plume longtempsmille merci!

clementine 10/03/2008 22:29

impressionnant de beauté.Clem

Russalka 11/03/2008 08:55

Merci Clem, c'est gentil comme tout, cela donne envie de continuer;

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook