L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 06:03




Les senéçons,
las dans l’herbe qui flanche, s’apprêtent au soleil d’un hiver
de gris vert de nuit. Faire de,
lent,
cet invisible aux hardes déchirées,
aile en vol étirée...

Je, sans détour, irai aux puits d'essence d'or
mystère sans penser, sans mémoire de l'éther
verrai enfin l'halime aux fleurs baccharidées...
Hâle suave des berges ! Profondeur du puisse
ensemence mes pas des graines de l'errant.

Ce séné des sons né
lance en l'air bleu qui branche et s’arrête au sommeil d’un nid vert
deux gris vers deux jouis, vair,
l'an et l'Un, près,
visible aux ailes désirées

Laisse l'esse,
naissons...



Rien qu'avec les "liaisons":

Sont là, verts de gris, fers de lance iréels étirés
jeu dormi, revers idéal
ineffable puissance de l'errance
elle anse vers deux gris,
vers l'imprévisible irai


Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Botanique de l'étymologie
commenter cet article

commentaires

Veronica 19/09/2011 09:43



Merci Viviane !


et m'oiseau-ci, suis conquise par vos mots, la richesse verbale et d'essence de cet espace ouvert ... Si ce n'est son appel, quelle est donc cette voix du ciel où nous naissons ?


Au plaisir ...


Veronica



Russalka 20/09/2011 09:01



 


Cette voix


si de vent et fêtes


nous happe


elle est peut être bien celle


de notre âme ;o))



marlou 09/09/2011 09:13



Toujours aussi beaux tes mots. Un régal !


Amicalement



Russalka 12/09/2011 21:51



 


Merci Marlou, c'est gentil comme tout, les tiens ne sont pas de reste!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook