L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 07:15



Qu’importe la blancheur des écailles b' laissées
    au fossé
    
Que vos yeux
    par l’absence

Qu’importe le chemin et ses menus démons
    je me suis arrachée au sommeil épuisant qui guette toute borne
     

Embrasser d’un regard la suite de la route
            sortir par les côtés
    escamoter
        le temps
et tout ce qu’il vous coûte


Déjà mes pieds
écoutent
    et ma forme respire les grands sursauts du vent qui jamais ne daignaient se pencher sur mon front
        quand vous étiez la rue de mon corps empierré

Je sais
ça fait un trou dans toutes vos convictions
            que voulez-vous
    une envie de sortir des festons consciencieux tréfilés sur mes doutes

Et puis
    au fond de moi
            une intuition
je ne suis pas seulement un point parmi tant d’autres
    un procédé à froid pour baliser le bleu de vos baisers truqués
      
 Le miracle rugueux de l’asphalte léché par toutes vos vitesses
    j'en éprouverai
seule
    la fantaisie mica
le nom de chaque brin voyou dans le bitume

l’œuf de férocité qui grandissait en moi
est juste en train d'éclore

     Je
  m'exile du monde




 

Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans voyages de l'âme
commenter cet article

commentaires

L'Anonyme 26/10/2009 12:49


La doux ravissement du poète, dans tous les sens du terme...

Je vais me balader sur votre espace après cet aperçu très apprécié.


Russalka 26/10/2009 16:23


Merci L'Anonyme, pas eu trop le temps de venir lire les amis ces temps ci, j'espère demain... beaucoup de boulot au
jardin;


Cyrod 07/10/2009 23:40


La colère et l'urgence, la rage et la vie, cette écriture touche et j'y relis des bouts de ma vie.
J'ai fini par choisir, non de m'exclure du monde, mais d'y entrer pleinement, de l'habiter de l'intérieur. C'est aussi une forme d'exil.


Russalka 08/10/2009 10:45


Il y a toutes sortes d'exil, habiter ce monde par l'écriture, même en alternance avec la vraie vie en est un autre et très ...
prenant.
Merci du lien vers votre espace qui m'a donné avant goût d'une bien belle écriture. Je viendrai demain savourer cela.



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook