L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 08:19






J’ai décidé ce matin de sortir mon Habitude. Lui faire prendre l'air, quoi !

Mon Habitude, c’est une compagnie de longue date, un peu collante, elle lèche un peu trop facilement mes lâchetés mais je l’aime.
Alors… quand on aime on ne compte pas, j’ai décidé de sortir mon Habitude.
Hé bien, vous ne le devinerez jamais, elle m’a opposé résistance.


Je lui ai dit « Regarde, il fait beau, on dirait que le printemps est là… (alors que c’est l’automne),  elle m’a dit « Mon œil ! »


Je lui suis tombée dessus comme un cyclone inespéré, la pauvre s’est recroquevillée sur elle même puis a fini par me tendre le col.
Il fallait bien que je l’attache un peu loin de moi, elle ne voulait pas me quitter, ni ses recoins douillets,  je lui ai mis un collier étrangleur, comme ça, pas de risques.
 C’est qu’une Habitude ça mord où ça trouve et ça trouve toujours. J’ai beau l’emmener dans des endroits tranquilles et inusités, à peine visités par quelques moineaux, si elle trouve une feuille, même de papier,  à laquelle river ses crocs, elle le fera.
Et ce qui aurait pu devenir lettre d’amour merveilleuse
 parce que
rare
deviendra lettre de récriminations vicieuses
 parce que circulaires.
C’est ça, l’Habitude,
Ca tue, l’Habitude
Ca vous transforme tout
en des
« Avant c’était  bien»
et des
« Tout ça pour rien »


Elle n’a pas dit grand chose. Je la sentais sur la défensive.
Elle flairait l’air du temps histoire de poser à distance son appétit de veuve sur des membranes chaotiques en mal de rectitude normométrées. Joli mot, hein ? Je viens de l’inventer. C’est là que je me suis dit que j’avais eu raison et peut-être même tort de la sortir, car tout d’un coup, elle a reniflé un je-ne-sais-quoi qui lui a fait filer ventre à terre vers l’inconnu.
J’ai suivi, forcément,  nous sommes attachées l’une à l’autre. Depuis le temps…
Les espaces qui s’ouvraient à nous dans le sillage de cette odeur  toute neuve qui lui était parvenue (mais pas encore décryptée par mes soins, je m'y connais en décryptage, je ne fais que cela, au lieu de manger et dormir... je décrypte...) , reprenons nos moutons par leurs cornes,  ces espaces étaient à la fois sauvages et ludiques. Et j'y entrevoyais ces failles dans la réalité qui vous font espérer en la survie de la conscience dans des arrière-mondes bucoliques.

C’est alors qu’elle a fait un truc incroyable. Elle a saisi sa laisse et a couru en zigzag vers ces ailleurs où nous devions aller ensemble par le plus court chemin. Elle m'a fait le coup de la tangente qui sort du cercle des poètes disparus.

Elle m'a abandonnée !! Comme ça. Sans préavis.
Elle passait par- ci, par- là, repassait par ici, repasserait-elle par là? Rien n'était plus incertain et imprévisible.

C’est peut-être un bien ou un mal, en tous cas, une chose est sûre, je ne me procurerai pas de sitôt une Habitude, ce sont des animaux qui sont, au fond, rongés de l’intérieur par des envies de retour au différent et cependant pareil au même,  au "jevoudraisbienmelancermaisjepréfèrelepresquequiresterasupportable »,
 non non, pas de sitôt. Merci bien des fois.

Il me faut une espèce plus joyeuse, inventive au quotidien et facile à vivre que cette bête là. Une espèce qui ne m'offre que de belles surprises, et non cette maussaderie se terminant en queue de poison.
Oui, j’ai bien fait de la sortir, sinon, elle m’aurait rongée jusqu’à l’os.



Partager cet article

Repost 0
publié par Viviane Lamarlère - dans Botanique de l'étymologie
commenter cet article

commentaires

Arthémisia 28/07/2011 09:05



C'est drôle ce que tu dis, car en revenant de la parfumerie, j'ai écrit dernièrement, un texte sur ...une crème pour le coeur.


Ah si ça pouvait fonctionner!!!!



Russalka 30/07/2011 15:00



 


Comme tu dis (sourire) quand je pense à la mauvaiseté qui traine en ce monde, celui qui découvrirait l'onguent
pourrait dormir sur ses oreilles d'or!



ulysse 27/07/2011 15:59



Délicieux et pertinent texte sur cette "chose" insidieuse qui peut nous conduire à gâcher notre existence. Quand je sens l'habitude me prendre la main, je prends mes jambes à mon cou 



Russalka 28/07/2011 09:11



 


Fuir ce qui nous asservit, oui, bien d'accord! Merci Ulysse!



corinne 27/07/2011 14:37



Nos habitudes nous façonnent...pour le pire et le meilleur ! Et il est bien difficile parfois de les "congédier" !



Russalka 28/07/2011 09:08



 


Bien d'accord, mais on peut y parvenir à force de volonté ;o), regarde, mon jardin a perdu l'habitude de se remplir de
mauvaises herbes ( remarque, jai contribué à la thérapie ...). Oui, tout c equi nous rend d'une manière ou d'une autre esclave est à proscrire!  Merci de ta visite, Corinne!



Merlin 26/07/2011 17:39



Je ne me souvenais pas. J'ai cru que c'était du Raymond Devos


et je lisais avec 'devossion' quand soudain je me suis aperçu


que c'était du Russe Alka, quelle sûre prise !


Alors, j'ai abandonné mes habitudes


de tout de suite chercher le style


et c'est là que j'y ai trouvé du pré vert


ce délicieux poète bu colique à souhait


mais également si tadin parfois


Sacré Jacquot !


Alors, après cette lecture je me suis dit


comme d'hab, va faire un tour dans le jardin


les roses très mières et de toutes les couleuvres


te changeront les ID : et c'est là que mon ordinateur


s'est planté : "ID piratée par pirhana guyanais !"



Russalka 28/07/2011 09:04



 


Sourire... J'adore quand tu pétilles ainsi!
Bien longtemps que je n'ai plus trop l'énergie
de jouer avec les mots
sans doute parce que mes maux
tifs emmelés dans ma tête
hard y nichent et me têtent...
Mes roses très mières pas mièvres du tout
autour de ma maison se mettent en boutons
nés de la pluie comme autrefois Rachel
naissait de la dix lexie .o))
Enfin, il y a eu une excellente nouvelle ces jours derniers
je te raconterai
en privé. Bisous Merlin!



Arthémisia 26/07/2011 09:26



Mon papa ne disait toujours : " quand on a des habitudes, c'est qu'on vieillit".


Je m'en vais de ce pas mettre une deuxième couche de crème anti-ride...



Russalka 28/07/2011 08:58



 


Belle et bonne idée, cette crème anti-répétition ;o)) il devrait y avoir une crème anti préjugé, anti violence,
anti... tiens tu viens de me donner une idée pour un petit texte sur la cosmétique de la passion , mille merci Arthémisia!



Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook