L'auteur


bretagne-aout-2009 0053

Sceau1.gif
Blog de poésie, histoire de la musique et des arts,
contes, cuisine, philosophie, défense et promotion de la laïcité


anti_b

Musique de la semaine

Arundo Donax

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 02:47

 

potentilleanserine.jpg


Parfois on croit avoir ouvert l’espace devant soi et c’est le
chemin qui vous traverse le ventre
la peau éclatée de tumultes
peut être dissoute
on se sent avalée par de grands tourbillons de lumière et de nuit
on ne sait si l'on boit et respire
à la source du bleu
l'élixir
ou le trouble

On cherche sous la mer les danses primordiales
et il faut se noyer dans leurs polyphonies
pour découvrir
et perdre
les instants invisibles qui poliront le sable

Laissez pousser les prières
au creux des fossés ou des rues
dans ces intervalles ténus
où meurent les pavés

Laissez s'offrir les fleurs sauvages
rebelles épousées de la pierre et du vent
ne tranchez pas d'un nom les maillages secrets qui relient en silence l’oasis ombragée
et la blancheur d'un ciel à vous broyer les yeux

Laissez pousser les prières
entre peau et chemin
Nous ne sommes que des points
de lumière




Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Nous ne sommes que des points de lumière mais ensemble éclairons le chemin qui parfois nous traverse.Courage petite fée, toi dont la lumière est un phare dans ma vie.Douce soirée,Monique
Répondre
R
Merci Monique, tu perçois tout (sourire)j'arrive encore à taper sur mon clavier, combien d etemps, je ne sais...
M
Je trouve  ce poème encore plus beau qu'une prière,il est magnifique,  il fait résonner les cordes qui relient les mondes;  merci Viviane
Répondre
R
merci à toi , Mimi, j'avais aimé l'écrire et c'est joie que tu l'aies autant appprécié.
V
Très, très beau.J'ai l'impression de lire un best-seller, ce genre de poème entendu mille fois et appris à l'école dès le CE2.C'est dire qu'à mon avis il est digne d'entrer dans la mémoire des hommes.
Répondre
R
Valentine ce que tu me dis me touche infiniment car c'est un de mes petits textes préférés, l'un des rares que je ne renierais pas si je devais avoir à faire une sélection, Mille baisers ma douce.
J
Un régal.
Répondre
R
Merci Joubert de la présence, c'est super gentil.
L
j'aime cette chute"Laissez pousser les prièresentre peau et cheminNous ne sommes que des pointsde lumière"
Répondre
R
merci Lutin, c'était en fait le début du poème à l'époque où je l'ai écritpuis j'ai fini par le poser en bas (sourire)...

Mes radios

France Culture le player en direct

Et dis,si on...

Ma page Facebook