Poésie, symbolique du monde, les quatre éléments, contes, écoute, accompagnement, musique

Intervalle




Comprendre c'est peut-être se vider
    d'un coup d'ongle trancher ce qui nous saigne et tient
écartelés

J'ai toujours eu peur de l'absence
    j'y décomptais l'oubli
        il m'a fallu du temps et casser l'impatience
laisser graine s'ouvrir laisser le paysage rejoindre ses points de fuite
    et relire et relire
        un poème
ce poème
        qui parle de tout autre chose
aussi de cela
    chemin à l'infini
    dont je voudrais toujours que vierges les possibles
et l'oiseau du miracle posé dans son envol

Il m'a fallu du temps
    pour sentir à quel point l'intervalle de l'absence
    est un logis serein
à quel point le retour lorsqu'il se fait surprise dit
        (mieux que la routinière et presque machinale présence)
qu'on n'a jamais cessé d'exister
        dans la pensée des autres



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article